VÉRONIQUE LACHANCE
Artiste multidisciplinaire
Multidisciplinary artist

 

À PROPOS

Originaire du Québec, Véronique (elle) est une artiste multidisciplinaire euro-québécoise d’ascendance majoritairement française (immigration durant l’époque coloniale de la Nouvelle-France). Elle a passé son enfance entre les territoires non cédés de la nation Abénaki (Cantons-de-l'Est), Atikamekw (Mauricie) et Mi'kmaq (Gaspésie). Elle a par la suite vécu à Lyon (France), sur le territoire non cédé de la nation Mohwak à Tiohtià:ke (Montréal) et habite actuellement à sur le territoire du Conseil de la nation Ta'an Kwäch'än et Kwanlin Dün (Whitehorse) depuis 2017.

 

Tiohtià:ke

(Montréal, 2008-2017)

Véronique a étudié en jeu à l'École Supérieure de l'UQAM en théâtre. À sa sortie en 2014, elle co-fonde ensuite Grande Surface, un collectif d'artistes multidisciplinaires. Elle oeuvre au sein du collectif comme interprète et co-auteure. En 2015, elle présente avec le collectif Et quand vient le silence au théâtre La Chapelle, puis Entre deux chiens tête en bas, le cadre du festival ZH en 2017. 

Véronique commencera aussi au fil de résidences de création à développer son travail s'installation. Elle commencera alors à créer des espaces immersifs où les frontières entre performeurs et spectateurs se chevauchent. Aube 6e degré, son projet principal des dernières années, est un projet évolutif qui a été présenté à plusieurs reprises au Québec et au Yukon.

 

Kwanlin

(Whitehorse, 2017-Aujourd'hui)

 

Véronique déménage sur le territoire du Conseil de la nation Ta'an Kwäch'än et Kwanlin Dün (Whitehorse) en 2017. À son arrivée, travaille avec les compagnies de théâtre yukonnaises Gwaandak, Nakai et Ramshackle Theatre. Elle fait aussi une collaboration avec l'artiste Léa Roy (DYADIC TIES) et Gurdeep Singh Pandher (AUDITION FOR TITANIC #2).

 

Véronique donne régulièrement des ateliers de théâtre (jeu, écriture, marionnettes, théâtre d'ombre et performance immersive) dans les écoles de Whitehorse et dans les communautés premières nations du Yukon. 

 

Elle est actuellement aux études éducation à Yukon University dans le programme Yukon Native Teaching Education Program.

ABOUT

 

Born and raised in the province of Québec, Véronique (she) is a multidisciplinary artist Euro-Quebecker (mainly from French descent from the colonial time of Nouvelle-France). Véronique grew up between the unceded territory of Abenaki First Nation (Eastern Townships), Atikamewk First Nation (Mauricie) and Mi'kmaq First Nation (Gaspésie) . She also lived in Lyon (France), and on the unceded territory of the Mohwak First Nation at Tiohtià:ke (Montreal), and she is currently living on the territory of Ta'an Kwäch'än Council et Kwanlin Dün First Nation (Whitehorse). 

 

Tiohtià:ke 

(Montréal, 2008-2017)

 

Véronique graduated from UQAM (Université du Québec à Montréal (2014) with an acting degree. After her graduation, she co-founded Grande Surface, a multidisciplinary collective of artists currently based in Montreal. Véronique is working in the collective as a performer and co-author. In 2015, the collective presented Et quand vient le silence (And when comes the silence) at La Chapelle Theatre, and Entre deux chiens tête en bas (Between Two Downward Facing Dogs) in 2017, as part of the ZH Festival. 

 

Véronique also began to develop throughout artistic residencies her installation work. She began to create immersive spaces where the boundaries between performers and spectators overlapped. Aube, 6e degré/Dawn, 6th degree her last project of recent years, is an evolving project that has been presented multiple times in Québec and the Yukon.

 

 

Kwanlin

(Whitehorse, 2017-Today)

 

Véronique moved on the territory of Ta'an Kwäch'än Council and Kwanlin Dün First Nation (Whitehorse) in 2017. She worked with the Yukon based Theatre company Gwaandak, Nakai and Ramshackle Theatre. She also worked in collaboration with Léa Roy (DYADIC TIES, 2018) and Gurdeep Singh Pandher (AUDITION FOR TITANIC #2)

 

Véronique regularly runs drama workshops (acting, writing, puppetry, shadow Theatre and immersive performance) in the school in Whitehorse and communities. 

 

She is currently finishing an Education degree at Yukon University in the Yukon Native Teaching Education Program.

 

Ma démarche est tout d'abord née d'un désir de concilier en moi plusieurs identités reliées à plusieurs territoires et lieux géographiques. Chaque nuit, je rêvais des différents lieux où j'ai habité, des différents lieux où sont originaires mes familles. Il semblait que la nuit, dans mes rêves mon esprit répondait à une logique qui me dépassait, un écosystème plus grand que ma personne. J'ai commencé à tranquillement matérialiser dans un lieu physique, à tracer une géographie de ces rêves que j'ai appelé poèmes de l'espace. J'invitais alors les gens à parcourir ces espaces immersifs. J'ai alors réalisé la puissance de l'outil immersif. En déconstruisant les rapports frontaux et en travaillant la sensibilité de l'espace, j'ai remarqué que l'expérience devenait beaucoup plus palpable et encourageait aussi un plus grand investissement de la part des individus participants. J'ai alors senti qu'il y avait un échange plus juste, plus engagé. En partant ainsi d'une démarche personnelle pour aller à la rencontre des autres, j'ai ouvert un terrain à créer des connexions entre les gens et l'environnement à travers l'immersif. De là a commencé mon travail.

 

Je me sers de mon corps d'interprète dans l'espace pour créer des installations immersives. Je crée toujours en fonction d'un écosystème : relation entre l'environnement, l'individu et la communauté. Dans ces écosystèmes, le public participant est à la fois passif et actif dans l'ensemble. J'inscris l'individu dans un ensemble que ce dernier ne domine pas. La nature et ses multiples déclinaisons est ma principale source d'inspiration. Je cherche sous divers angles nos connexions à notre environnement et comment cette connexion agît sur nous et sur les autres. Mes oeuvres oscillent entre l'intime instrospection individuelle et la collision des rencontres impromptues. Mes écrits et ma démarche sont en lien étroit avec mon histoire qui rejoint plusieurs histoires actuelles, celle d'une mutation du lieu physique et symbolique de ses origines, celle de porter en soi plusieurs identités aussi grandes ou infirmes soit-elles, d'une recherche de connexion avec la nature sous toutes ses formes, en plein milieu urbain comme dans son immensité sauvage, celle aussi de la cohabitation mais aussi de la création de multiples connexions inter individus, créant des ponts du passé vers l'avenir.

 

DÉMARCHE

"Je me sers de mon corps en tant qu'interprète dans l'espace pour créer des installations immersives. Je crée toujours en fonction d'un écosystème : relation entre l'environnement, l'individu et l’ensemble. J’explore l’interconnectivité. Mon travail oscille entre l'introspection et la collision des rencontres, l’impromptue et la métamorphose."

 

"Ma démarche actuelle est aussi le travail constant de décolonisation et de dénoncer/nommer la dominance de la culture occidentale euro-centrée considéré comme étant ‘’normative’’, ‘’classique’’, ‘’universelle’’ et d’embrasser l’interruption de cette narrative."

 

APPROACH

''I am working with the sensitivity of my body in the space to create immersive installations. I am working in an ecosystem: relation with the environment, the individual and the wholeness. I am exploring interconnectivity. My work oscillates between introspection and the collision of encounters, the impromptu and the metamorphosis.''

 

''My current work is also the ongoing process of decolonization in the denunciation and appointing of the western culture considered as ''normative'', ''classical'', ''universal'' and to embrace interruptions of that narrative.''

 

 
CONTACT
  • White LinkedIn Icon
  • White Tumblr Icon
  • White Google+ Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White Facebook Icon